En psychanalyse, l’enfant porte la responsabilité de l’inceste paternel

PAR MARIANNE KUHNI Lorsqu’un père a des comportements incestueux envers son enfant, la psychanalyse considère que l’enfant en est responsable, soit parce qu’il séduirait son père, soit parce qu’il ne le repousserait pas. Comment peut-on faire porter une telle responsabilité à un enfant ? D’abord, un enfant n’a ni la force physique ni la maturité psychique pour repousser son père. Ensuite, la séduction d’un enfant n’a rien à voir avec la sexualité d’un adulte. Et même si l’enfant avait un comportement hyper-sexualisé, ce qui reste à prouver, un père avec une bonne capacité parentale devrait protéger son enfant, lui dire « non », au lieu…

Lire la suite

VidéO.Le Corps n’oublie rien

Conférence de Bessel van der Kolk À l’occasion de la sortie de son livre “Le corps n’oublie rien : Le cerveau, l’esprit, le corps dans la guérison du traumatisme”  Albin Michel, et la Fondation Pierre Deniker ont organisé une conférence de Bessel van der Kolk  le lundi 24 septembre 2018 à l’amphithéâtre Pierre Deniker de l’hôpital Sainte-Anne SHU-S14. (source : Albin Michel) Le livre Le traumatisme fait partie de la vie. Et le corps en garde des traces et une mémoire qui imprègne nos émotions. Le psychiatre Bessel van der Kolk a passé quarante ans à soigner des survivants. En racontant les histoires vécues par ses patients (vétérans, femmes…

Lire la suite

La créativité réparatrice

Dans l’introduction de son livre Le Corps n’oublie rien, le psychiatre Bessel Van der Kolk écrit « Il n’est guère besoin d’être soldat, ni de visiter un camp de réfugiés au Congo ou en Syrie, pour être confronté au traumatisme. Tout un chacun est concerné, ses amis, sa famille, ses voisins. » Le traumatisme survient lorsque nous sommes confrontés à des situations accablantes qui dépassent notre capacité à faire face ou à traiter les émotions qu’elles génèrent. Habituellement, les souvenirs sont stockés dans ce qu’on appelle la mémoire déclarative (la mémoire des choses dont on a conscience de se souvenir, et que l’on peut…

Lire la suite

Mineur.e.s : droit au soins hors consentement des parents

CONSEIL NATIONAL ORDRE DES MEDECINS La personne mineure 04/10/2012 D’un point de vue général, le mineur est considéré juridiquement comme « un incapable », c’est à dire que la plupart des décisions qui le concernent sont prises par ses représentants légaux (ses parents le plus souvent).  Les décisions médicales sont prises par les titulaires de l’autorité parentale mais les mineurs ont le droit de recevoir une information et de participer à la prise de décision en fonction de leur degré de maturité. La situation du mineur a évolué et le législateur lui  reconnaît désormais un certain nombre de droits, notamment…

Lire la suite

PRISE EN CHARGE – SOINS –

RÔLE DES PSYCHIATRES ET PSYCHOTHÉRAPEUTES SPÉCIALISÉS TECHNIQUES ET PSYCHOTHÉRAPIES Généralités : Le traitement psychothérapique spécialisé pour des victimes de violences est malheureusement encore très peu développé. Peu de psychothérapeutes qu’ils soient médecins (psychiatres, médecins généralistes ou autres spécialistes), psychologues cliniciens ou autres (ni médecins, ni psychologues), sont formés spécifiquement à la psychotraumatologie et à la victimologie. Différentes techniques psychothérapiques peuvent être utilisées : psychothérapie dynamique, psychanalyse, thérapies systémiques, thérapies comportementales et cognitives (TCC), hypnose et EMDR, thérapies émotionnelles, thérapies corporelles, thérapie par le jeu pour les enfants, thérapies de groupe (la liste n’est pas exhaustive). Le traitement n’est pas le même quand…

Lire la suite

Gratuité des soins

Les soins consécutifs aux sévices sexuels subis dans l’enfance   sont pris en charge  sans participation financière de l’assuré(e) (article L 160-14-15° du code de la sécurité sociale) Les remboursements   concernent   les actes remboursables par l’Assurance Maladie. Afin de bénéficier de la prise en charge à 100%, un protocole de soins doit être rédigé par le médecin traitant. https://www.ameli.fr/sites/default/files/formualires/213/s3501.pdf  C’est le médecin conseil de l’Assurance Maladie qui, après concertation avec le médecin traitant, validera les différentes modalités de cette exonération.  Toutes les conséquences liées au traumatisme, y compris  les conséquences physiques sont concernées. Les consultations chez un psychologue libéral ,ne sont…

Lire la suite

La psychanalyse à l’épreuve de la réalité de l’inceste

Prévenir les victimes d’inceste de certains aveuglements thérapeutiques par Vincent Caux Résumé : Le complexe d’Œdipe formulé par Freud évacue presque totalement la responsabilité des adultes dans la genèse des troubles psychiques. Un refoulement qui est toujours d’actualité dans les pratiques et les théories psychanalytiques fidèles à la théorie des pulsions. Cette façon de considérer les choses a amené beaucoup de psychanalystes à ignorer, voire masquer les abus réels subis par les enfants. La psychanalyse et les avancées thérapeutiques qu’elle a suscité durant le siècle dernier ont joué un rôle majeur dans la mise en lumière des traumatismes infantiles fondamentaux…

Lire la suite

L’EMDR

L’EMDR : une psychothérapie qui permet d’avancer Par le Dr François Louboff Les conséquences d’un traumatisme laissent les victimes souvent démunies. Se soigner ? Oui, mais comment et avec qui ? Quelle psychothérapie choisir ? Quelle que soit la thérapie, l’alliance thérapeutique est fondamentale. Le type de psychothérapie ne l’étant pas moins, je souhaite apporter à travers cet article des informations sur l’EMDR (« Eye movement desensitization and reprocessing ») afin d’aider les victimes d’abus sexuels à faire un choix éclairé quant à leur démarche thérapeutique. Appelée  actuellement « thérapie d’intégration neuro-émotionnelle par des stimulations bilatérales alternées », l’EMDR est une psychothérapie qui a fait son apparition…

Lire la suite