Gratuité des soins

Les soins consécutifs aux sévices sexuels subis par les mineurs   sont  pris en charge intégralement par l’assurance maladie. ll n’existe aucun délai de prescription, qu’elles soient mineures ou majeures au moment des soins, les victimes y ont droit. Il n’est pas non plus nécessaire que l’affaire ait été jugée, ni même d’avoir porté plainte.  Les victimes de violences sexuelles dans l’enfance peuvent bénéficier d’une prise en charge à 100 % de leurs frais médicaux .Il s’agit d’une reconnaissance de  la gravité  de ces actes et de leur impact sur la santé tout au long de la vie. Loi du 17 juin 1998  « relative à la…

Sophie « on se sent identifié »

On ressort de ce groupe avec une bonne énergie positive et on regarde vers le futur sans douter de soi-même car on sait désormais que nos réactions sont normales

Groupe de parole : les relations familiales

Si je m’étais écouté, à un moment, je crois que je les aurais butés parce que j’avais tellement de rancœur, de frustration et de fureur par rapport à tout ce qu’ils m’ont fait … les voir crever, si demain je savais… enfin, je ne dis pas qu’ils mourront demain… je crois que j’irais presque danser sur leurs tombes tellement ils m’ont pourri la vie.. Il y a d’un côté ma belle mère mais c’est qui ce mec ? D’un côté il a 10 ans de plus que moi

Groupe de parole : la sexualité

Je veux bien prendre la parole. Vu mon âge, la sexualité a de l’âge elle aussi. Comment je me suis construite sur un plan identitaire ? Je n’en sais rien, c’est la nature qui a fait ce qu’elle avait à faire. J’en suis arrivée après mes différents divorces à rencontrer quelqu’un qui quelque part m’a tout appris, m’a fait prendre conscience de qui j’étais, ce qui était mon droit avant d’être mon devoir.

J’ai maintenant la soixantaine

Il est vrai que pour moi il y a une accumulation de traumatismes. Puisque ma mère était maltraitante. Elle a commencé lorsque j’avais 1 an1/2.

Nous attendons de la part des professionnels du respect

Victor, sur l’interview publique par France 5 Télévision du Dr.Rufo en date du 03.12.2012
La plupart du temps, les réactions de l’entourage envers nous sont soit la fuite comme devant des lépreux, soit le commandement d’effacer notre passé dérangeant (comme si c’était possible), soit encore le pur déni ou pis : des accusations de mensonge ou d’avoir été sexuellement vicieux.