Enfin je n’étais plus seule, d’autres êtres humains pouvaient me comprendre

Témoignage sur ce que m’ a apporté le groupe de parole D’abord pour commencer , il m’a été très difficile de franchir le cap de participer à ces groupes et cela m’a pris pas mal de temps. J’avais des peurs et des appréhensions et surtout des doutes sur ma légitimité me disant que j’avais peut être inventé tous ces histoires. C’est à la suite d’un travail thérapeutique que des souvenirs et des sensations me sont revenus à l’âge de 28 ans. Suite à cela j’ai traversé une phase de tétanie qui à durée presque un mois. C’est à l’issu de…

Lire la suite

Une famille comme les autres (ou presque)

Par Séléna Ceci est un témoignage sous la forme du récit d’une partie de ma vie. Après une enfance plutôt heureuse, j’ai été persécutée pendant toute mon adolescence. C’est à douze ans que j’ai dû me confronter à la folie d’un père avec qui je n’avais pas encore vécu. Cette période de ma vie n’a donc pas été peuplée de rêves d’avenir, ou de craintes de grandir, mais de celles de vivre au jour le jour, et d’élaborer des stratégies d’élimination de ce bourreau auquel il fallait absolument échapper. Mon adolescence est une plaie que je dois soigner par l’expression…

Lire la suite

Mon premier groupe de parole

Le 16 février dernier, j’ai participé pour la 1ère fois de ma vie, à un groupe de parole. J’ai été accueillie par Sonia qui les organise à Paris (avec Ingrid).Je ne vous cache pas que pour la 1ère fois… heureusement que j’étais avec mon fils, ça m’a donné plus de forces pour pouvoir participer car j’avais une certaine appréhension de qui j’allais rencontrer et comment allait se passer ce groupe de parole. J’ai été accueillie par Sonia (que j’avais eu au téléphone quelque temps avant, afin de nous connaître un peu) comme si elle était une Amie et ça réchauffe…

Lire la suite

Delphine *,  membre du groupe de Parole de Châteaulin

Témoignage dans le Quotidien Le Télégramme   « Je ne sais pas exactement à quel moment mon beau-père a commencé à abuser de moi. Vers 11 ou 12 ans, je crois, jusqu’à mes 14 ans. Ce sont des choses dont on ne veut pas se rappeler », expose Delphine. Elle qui n’a jamais connu son père biologique (« un homme alcoolique et violent ») redoute sans cesse de se trouver seule dans la même pièce que son beau-père. « Quand ça se passait, j’espérais que quelqu’un arrive. Parce que, parfois, il y avait du monde dans la maison. Toutes les occasions étaient bonnes pour me…

Lire la suite

Devenir père

Lorsque j’ai subi l’inceste à 6 ans et demi par mon frère P. je l’ai intégré petit à petit comme un accident. Ce n’était pas normal mais accidentel . Tout tenait en une seule phrase qui dictera ma conduite toute ma vie : Il s’était laissé aller à ses pulsions. Il y avait un secret entre nous. Je ne lui en voulais pas mais je me devais d’éviter de rendre les choses possibles pour moi-même. J’ai appris à vivre avec ce secret je l’ai apprivoisé. A l’adolescence, à 15 ans, j’ai décidé de ne plus obéir à personne, ni père,…

Lire la suite

Groupe de parole : la confiance

* Tous les prénoms ont été changés afin de respecter l’anonymat des participant-es. Jeanne : Moi, c’est Jeanne, j’ai 31 ans, je suis mariée, j’ai 3 enfants, j’ai subi l’inceste à l’âge de 5 ans jusqu’à l’âge de 7 ans. Émilie : Émilie, survivante de l’inceste de 5 à 12 ans par mon oncle maternel. 35 ans, toutes mes dents… Sarah : Sarah, survivante de l’inceste, j’ai vécu l’inceste de l’âge de 9 ans à 17/18 ans et je suis bénévole au sein de l’association et j’ai 56 ans. Sofia : Sofia, j’ai été incestée à l’âge de 7 ans…

Lire la suite

les secrets

J’ai été violé à 3 ans par un cousin d’une quinzaine d’années, puis victime de pédophilie, par un prêtre et par un responsable d’école, entre 10 et  13 ans. Je n’en ai parlé qu’à 48 ans. Mon silence si long, mon épouse l’a vécu comme une trahison. Elle m’a reproché d’avoir gardé le silence si longtemps, disant que je ne lui avais pas fait confiance. Elle m’a reproché aussi d’avoir foutu la m… en parlant. Elle m’a également reproché d’être « faible »… Bref, elle a divorcé après 18 ans de vie commune. J’ai été tellement blessé par ce divorce…

Lire la suite

Groupe de parole : les relations familiales

* Tous les prénoms ont été changés afin de respecter l’anonymat des participant-es. Émilie: Moi, c’est Émilie, 35 ans, survivante de l’inceste de 5 à 12 ans par un oncle maternel et bénévole dans l’association. Sarah : Moi, c’est Sarah, 56 ans ½ , survivante de l’inceste de l’âge de 9 ans à 17/18 ans, bénévole dans l’association et espérant que l’association progresse, progresse et qu’enfin on tue ce fléau qu’est l’inceste. Sofia : Moi, c’est Sofia, 53 ans et j’ai été incestée à l’âge de 7 ans par l’un de mes frères. Arnaud : Arnaud, 36 ans, victime d’inceste…

Lire la suite

Pour moi c’était impensable, ce n’était pas du tout incroyable

Je suis aussi mère de 2 fils qui ont été agressés dans des situations qui étaient différentes parce qu’au moment des révélations, quand ils avaient 28 et 24 ans, j’ai donc découvert ça une nuit et il y en avait un, on s’est renseigné presque tout de suite, l’aîné était prescrit et le cadet n’était pas prescrit mais pas prêt à porter plainte et mon fils aîné m’a expliqué qu’il savait que j’étais au courant, qu’il en était sûr parce que j’étais dans la pièce à côté quand il l’avait dit à son père. Le problème c’est que j’étais dans…

Lire la suite

Groupe de parole : la sexualité

* Tous les prénoms ont été changés afin de respecter l’anonymat des participant-es. Émilie : Moi, je suis Émilie, ancienne victime d’inceste de 5 à 12 ans par mon oncle maternel, bénévole de l’association, 35 ans et 2 enfants. Marie : Bonjour, moi je suis Marie, victime d’inceste et de pédophilie depuis toute petite jusqu’à 19 ans, je suis mariée, j’ai 3 garçons, je suis bénévole dans l’association. Jennifer : Bonjour, moi je suis Jennifer, victime d’inceste d’un oncle de 5 à 7 ans, j’ai 31 ans, je suis mariée, j’ai 3 enfants. Iris : Moi c’est Iris, j’ai 51 ans,…

Lire la suite