VidéO.Le Corps n’oublie rien

Conférence de Bessel van der Kolk À l’occasion de la sortie de son livre “Le corps n’oublie rien : Le cerveau, l’esprit, le corps dans la guérison du traumatisme”  Albin Michel, et la Fondation Pierre Deniker ont organisé une conférence de Bessel van der Kolk  le lundi 24 septembre 2018 à l’amphithéâtre Pierre Deniker de l’hôpital Sainte-Anne SHU-S14. (source : Albin Michel) Le livre Le traumatisme fait partie de la vie. Et le corps en garde des traces et une mémoire qui imprègne nos émotions. Le psychiatre Bessel van der Kolk a passé quarante ans à soigner des survivants. En racontant les histoires vécues par ses patients (vétérans, femmes…

Lire la suite

Des voix dans la tête ?

« C’est ce qu’on appelle la mémoire traumatique symptôme central des psychotraumas! Mémoire traumatique des paroles des cris des injures » Dre Muriel Salmona (Tweeter) « Ce ne sont pas des hallucinations mais des réminiscences de tout ce qui a été entendu lors des violences de tous les propos des agresseurs » Dre Muriel Salmona (Tweeter) « En cas de violence, les événements vécus restent bloqués au niveau de l’amygdale et ne sont pas intégrés par l’hippocampe pour devenir de la mémoire autobiographique consciente. Tous les événements bloqués dans l’amygdale sont à l’origine de la mémoire traumatique. Comme l’amygdale est devenue hypersensible, elle s’allume au…

Lire la suite

Lien entre fibromyalgie et violences sexuelles dans l’enfance

6 février 2019  par  Hana Levi Julian  – La nouvelle étude fait partie d’une collaboration en cours entre TAU, l’Université de Haïfa et le Centre médical Assaf Harofeh, qui étudie de nouvelles stratégies thérapeutiques permettant de traiter les victimes d’abus sexuels durant leur enfance. Il a été mené par le Professeur Shai Efrati de la Faculté de médecine Sackler de la TAU et de la Faculté de neuroscience Sagol et directeur du Centre de recherche et de recherche hyperbare Sagol du Centre médical Assaf Harofeh et publié en ligne dans Frontiers in Psychology le 14 décembre 2018. «Nous savons maintenant qu’un stress émotionnel sévère,…

Lire la suite

Le corps n’oublie rien, surtout pas un traumatisme

Interview.- Le psychiatre américain et spécialiste du syndrome post-traumatique, Bessel van der Kolk donne les clés pour réparer le corps après un traumatisme, lorsque la connexion esprit-corps est rompue. «Je suis devenu ce que je suis aujourd’hui à l’âge de 12 ans, par un jour glacial et nuageux de 1975.» Le psychiatre américain Bessel van der Kolk a choisi une citation extraite du roman Les cerfs-volants de Kaboul de Khaled Hosseini pour commencer son livre Le corps n’oublie rien – Le cerveau, l’esprit, le corps dans la guérison du traumatisme (1). Car il est ainsi, le traumatisme. Il scinde la vie de la victime en deux,…

Lire la suite

Conséquences sur la vie conjugale des victimes à l’âge adulte

Ce que  disent les patients Plusieurs années de pratique au centre SOS Enfants-ULB dans le domaine spécifique de la prise en charge, individuelle et de groupe, d’adultes victimes d’abus sexuels dans leur enfance, nous ont permis d’acquérir une expertise en matière de conséquences au long cours des maltraitances sexuelles sur les victimes. Des conséquences, plus ou moins sévères en fonction des cas, peuvent survenir dans tous les pans de la vie de l’enfant victime devenu adulte ; notamment sa vie affective et sexuelle. S’intéresser à l’impact du traumatisme sur la vie conjugale des victimes est un angle d’approche intéressant car c’est…

Lire la suite

Le cerveau des victimes de violences sexuelles serait modifié : ce n’est pas irréversible

Publié le 18-06-2013 dans l’Obs LE PLUS. Par Muriel Salmona Psychiatre Des modifications anatomiques de certaines aires du cerveau seraient observées chez les femmes ayant subi dans leur enfance des violences sexuelles. C’est la conclusion d’une étude publiée par l’ »American Journal of Psychiatry ». Comment expliquer ce processus ? Explications de Muriel Salmona, psychiatre spécialiste de psychotraumatologie. Une étude récente menée par une équipe de chercheurs internationaux (allemands, américains et canadiens), et publiée début juin 2013 dans l’ »American Journal of Psychiatry », a mis en évidence des modifications anatomiques visibles par IRM de certaines aires corticales du cerveau de femmes adultes ayant subi dans l’enfance…

Lire la suite

LES PREUVES SCIENTIFIQUES DES TRAUMATISMES DANS L ADN

2012 La maltraitance dans l’enfance modifie la régulation des gènes impliqués dans la gestion du stress Chez l’homme, la maltraitance dans l’enfance, en entraînant une dérégulation du gène récepteur des glucocorticoïdes (NR3C1) observée dans les cellules sanguines, perturbe la gestion du stress à l’âge adulte, ce qui peut déclencher le développement de psychopathologies. C’est la conclusion d’une étude menée par une équipe de chercheurs de la Faculté de médecine de l’Université de Genève (UNIGE) et des Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG), qui a fait l’objet d’une publication dans la revue Translational Psychiatry. La maltraitance dans l’enfance est souvent associée à des…

Lire la suite

Liste des indicateurs de maltraitance chez l’enfant

Par Dominique Brunet, Docteur en psychologie Bourges, France Voir la page Psycho-Ressource Liste des indicateurs de maltraitance de l’enfant Les signes de maltraitance ou indicateurs de souffrance physique et mentale chez l’enfant que j’ai identifié au cours de ma pratique de psychologue clinicienne se regroupent en quatre types: les troubles de la vie de relation signifiant un déséquilibre de l’organisme, les troubles dans la vie psycho-affective révélateurs d’un ou d’une série de traumatismes répétés, les symptômes psycho-somatiques, les déficits ou retards dans les différents apprentissages dont les apprentissages scolaires. a) Troubles de la vie de relation signifiant un déséquilibre de…

Lire la suite

Le Trouble dissociatif de l’identité

Le Trouble dissociatif de l’identité (auparavant Personnalité multiple) est caractérisé par la présence de deux ou plusieurs identités ou « états de personnalité » distincts qui prennent tour à tour le contrôle du comportement du sujet, s’accompagnant d’une incapacité à évoquer des souvenirs personnels. Cette incapacité est trop importante pour s’expliquer par une simple «mauvaise mémoire ».Ce trouble se caractérise plus par une fragmentation de l’identité que par une prolifération de personnalités distinctes – DSM IV TR  P.608 – Critères diagnostiques Trouble dissociatif de l’identité A. Présence de deux ou plusieurs identités ou « états de personnalité » distincts (chacun…

Lire la suite

LISTE DE CONSEQUENCES de l’inceste sur les survivants

Par E. Sue Blume, C.S.W., diplômée en travail social clinique Copyright © 1985-2004  L’inceste est une expérience tellement traumatique que ses victimes peuvent oublier qu’il s’est même produit. Des problèmes avec le sexe, la confiance, le toucher, les addictions, des dépressions paralysantes, des souvenirs, la honte et la culpabilité peuvent sembler fous et incontrôlables, surtout quand la cause en est inconnue. Cette Liste décrit les conséquences du trauma de l’inceste. Elle offre un profile des expériences post-inceste chez les femmes (et beaucoup des éléments s’appliquent aux hommes aussi), appelées « Syndrome Post-Inceste ». Elle peut être utilisée comme guide pour aider…

Lire la suite