VidéO.Le Corps n’oublie rien

Conférence de Bessel van der Kolk À l’occasion de la sortie de son livre “Le corps n’oublie rien : Le cerveau, l’esprit, le corps dans la guérison du traumatisme”  Albin Michel, et la Fondation Pierre Deniker ont organisé une conférence de Bessel van der Kolk  le lundi 24 septembre 2018 à l’amphithéâtre Pierre Deniker de l’hôpital Sainte-Anne SHU-S14. (source : Albin Michel) Le livre Le traumatisme fait partie de la vie. Et le corps en garde des traces et une mémoire qui imprègne nos émotions. Le psychiatre Bessel van der Kolk a passé quarante ans à soigner des survivants. En racontant les histoires vécues par ses patients (vétérans, femmes…

Lire la suite

Atelier d’écriture

L’atelier d’écriture de Toulouse, de 2015 à 2018 Animé Par Cécile Potel, cet atelier s’est déroulé de septembre 2015 à juin 2018 à la suite de chaque groupe de paroles, dans la continuité du thème. Tout au long de ces ateliers, Cécile nous a guidés, accompagnés pour transformer nos maux en mots . Lorsqu’on ne trouvait pas les mots pour le dire, Cécile nous aidait à trouver les mots pour écrire et nous permettait de sortir un peu plus ces maux de nos tripes. Ecrire pour continuer à exprimer l’indicible. En mars 2017, nous avons organisé un concert de bienfaisance…

Lire la suite

LE COMBAT DE JEAN-FRANÇOIS ROCHE

Chaleureux  merci  à Jean-François Roche , à  Mie Kohiyama ,à  l’association moiaussiamnésie   AFFAIRE PEYRARD: “JE VEUX QUE LA VÉRITÉ SORTE”. LE COMBAT DE JEAN-FRANÇOIS ROCHE, VICTIME DU PRÊTRE — Chères amies et chers amis, A deux jours du début du procès lundi à Lyon pour non dénonciation de crimes dans l’affaire Preynat de l’Archevêque de Lyon, le cardinal Philippe Barbarin, nous publions le témoignage essentiel et emblématique de Jean-François Roche, 61 ans, victime d’un autre prêtre, le père Régis Peyrard qui vient d’être jugé dans la Loire. Jean-François a été violé à l’âge de 13 ans par Peyrard en 1971….

Lire la suite

« La mort de mon père, quel bonheur ça a été »

Quotidien Le Télégramme 15-12-2018 Témoignage de Jessie membre  du  Groupe de Parole de Chateaulin avec Dimitri L’Hours journaliste         Point Info: « revictimisation  « :  «La revictimisation représente deux agressions (ou plus) par deux agresseurs différents à deux moments différents ».  (Turgeon 2004) « Victimisation secondaire » ,Il s’agit de réactions négatives envers la victime d’une agression de la part des personnes à qui elle parle de l’agression, se confie ou demande de l’aide.La victimisation secondaire peut provenir des proches de la victime, mais aussi parfois d’intervenantes du milieu de la santé, de la justice, des services sociaux, etc. (Turgeon 2004)  …

Lire la suite

« J’espérais que quelqu’un arrive »

Delphine *,  membre du groupe de Parole de Châteaulin « Je ne sais pas exactement à quel moment mon beau-père a commencé à abuser de moi. Vers 11 ou 12 ans, je crois, jusqu’à mes 14 ans. Ce sont des choses dont on ne veut pas se rappeler », expose Delphine. Elle qui n’a jamais connu son père biologique (« un homme alcoolique et violent ») redoute sans cesse de se trouver seule dans la même pièce que son beau-père. « Quand ça se passait, j’espérais que quelqu’un arrive. Parce que, parfois, il y avait du monde dans la maison. Toutes les occasions étaient bonnes…

Lire la suite

La créativité réparatrice

Dans l’introduction de son livre Le Corps n’oublie rien, le psychiatre Bessel Van der Kolk écrit « Il n’est guère besoin d’être soldat, ni de visiter un camp de réfugiés au Congo ou en Syrie, pour être confronté au traumatisme. Tout un chacun est concerné, ses amis, sa famille, ses voisins. » Le traumatisme survient lorsque nous sommes confrontés à des situations accablantes qui dépassent notre capacité à faire face ou à traiter les émotions qu’elles génèrent. Habituellement, les souvenirs sont stockés dans ce qu’on appelle la mémoire déclarative (la mémoire des choses dont on a conscience de se souvenir, et que l’on peut…

Lire la suite

Des adresses

BORDEAUX  CELLULE D’ACCUEIL D’URGENCES DES VICTIMES D’AGRESSIONS (CAUVA) Reçoit les victimes sans réquisition judiciaire  Tél. 05 56 79 87 77 Fax. 05 56 79 87 78   secretariat.umlv@chu-bordeaux.fr DOUAI  https://www.scje.fr/aide-aux-victimes  Service d’aide aux Victimes et d’Accès au Droit de Douai (SAVAD) Interventions dans les établissements scolaires MONTPELLIER    http://www.ivlr.org/Prevention-GroupDeParoles PARIS  http://www.avocats.paris/lantenne-des-mineurs-0 L’Antenne des mineurs, Les aides à l’accès au droit et à la justice FRANCE VICTIMES  Réseau associatif  professionnel http://www.france-victimes.fr/index.php/component/association/#dpt29 Associations Permanences principales Lieux d’accueil Bureaux d’aide aux victimes

Lire la suite

Mineur.e.s : droit au soins hors consentement des parents

CONSEIL NATIONAL ORDRE DES MEDECINS La personne mineure 04/10/2012 D’un point de vue général, le mineur est considéré juridiquement comme « un incapable », c’est à dire que la plupart des décisions qui le concernent sont prises par ses représentants légaux (ses parents le plus souvent).  Les décisions médicales sont prises par les titulaires de l’autorité parentale mais les mineurs ont le droit de recevoir une information et de participer à la prise de décision en fonction de leur degré de maturité. La situation du mineur a évolué et le législateur lui  reconnaît désormais un certain nombre de droits, notamment…

Lire la suite

PRISE EN CHARGE – SOINS –

RÔLE DES PSYCHIATRES ET PSYCHOTHÉRAPEUTES SPÉCIALISÉS TECHNIQUES ET PSYCHOTHÉRAPIES Généralités : Le traitement psychothérapique spécialisé pour des victimes de violences est malheureusement encore très peu développé. Peu de psychothérapeutes qu’ils soient médecins (psychiatres, médecins généralistes ou autres spécialistes), psychologues cliniciens ou autres (ni médecins, ni psychologues), sont formés spécifiquement à la psychotraumatologie et à la victimologie. Différentes techniques psychothérapiques peuvent être utilisées : psychothérapie dynamique, psychanalyse, thérapies systémiques, thérapies comportementales et cognitives (TCC), hypnose et EMDR, thérapies émotionnelles, thérapies corporelles, thérapie par le jeu pour les enfants, thérapies de groupe (la liste n’est pas exhaustive). Le traitement n’est pas le même quand…

Lire la suite

S’inscrire à un groupe de parole

Les groupes de parole sont gratuits.  A partir de la 2e réunion  vous devrez toutefois  adhérer à l’association , votre cotisation c’est   votre soutien  pour nos actions.  Lors de votre inscription, merci de bien vouloir préciser : votre nom votre prénom un numéro de téléphone ou vous joindre/ votre ville. votre adresse mail votre motivation pour participer au groupe (victime, proche de victime…) Avant de vous inscrire n’hésitez pas à  prendre des renseignements  auprès des responsables des groupes, ne restez pas avec des questions qui vous empêcheraient de faire le pas. Nous sommes comme vous, tous et toutes victimes ou proches de victimes….

Lire la suite