Groupe de parole : la sexualité

Je veux bien prendre la parole. Vu mon âge, la sexualité a de l’âge elle aussi. Comment je me suis construite sur un plan identitaire ? Je n’en sais rien, c’est la nature qui a fait ce qu’elle avait à faire. J’en suis arrivée après mes différents divorces à rencontrer quelqu’un qui quelque part m’a tout appris, m’a fait prendre conscience de qui j’étais, ce qui était mon droit avant d’être mon devoir.

J’ai maintenant la soixantaine

Il est vrai que pour moi il y a une accumulation de traumatismes. Puisque ma mère était maltraitante. Elle a commencé lorsque j’avais 1 an1/2.

Nous attendons de la part des professionnels du respect

Victor, sur l’interview publique par France 5 Télévision du Dr.Rufo en date du 03.12.2012
La plupart du temps, les réactions de l’entourage envers nous sont soit la fuite comme devant des lépreux, soit le commandement d’effacer notre passé dérangeant (comme si c’était possible), soit encore le pur déni ou pis : des accusations de mensonge ou d’avoir été sexuellement vicieux.

2011- Sur le seuil du Ministère de la santé

Refuser d’entendre, de secourir et de prendre en charge une victime c’est être complice de l’inceste et de la pédocriminalité Le 16 Novembre 2011, les survivant-es de l’inceste et de la pédocriminalité et les personnes qui les soutiennent étaient présents place Pierre Laroque face au Ministère de la santé afin de manifester leur révolte face à l’abandon et à la passivité de l’Etat. Après avoir fait attendre les manifestants plus d’une heure dans le froid, les représentants du Ministère de la santé ont fait savoir qu’ils ne souhaitaient pas les recevoir faisant preuve d’un grand manque de respect pour les…

BD : Rien vu rien entendu

RIEN VU, RIEN ENTENDU

Cette Bande Dessinée est une approche satirique sur l’inceste et la pédocriminalité.

Graphistes, scénaristes, coloristes, ce n’est pas moins de 30 intervenants qui sous la coordination de Sandrine APERS se sont attelés à un travail dont on peut qualifier le résultat de REMARQUABLE !

 

 

 

Vous souhaitez commander cet ouvrage alors cliquez sur la BD!!

 

RIEN VU, RIEN ENTENDU

Les conséquences d’un homme victime d’inceste maintenant devenue « adulte ».

Abusé sexuellement et battu de l’âge de 5 ans à l’âge de 11 ans par le grand-père paternel, handicapé moteur, violeur en série avant son handicap, et pédophile aux nombreuses victimes (tous les petits enfants de la famille ainsi que les enfants en « visite » avec leurs parents), je vais à présent vers ma quarantième année.

Consentement, consentement, consentement : L’arme ANTI victime de viol

Par  Azhour Schmitt, juriste,  2013 Ou comment le consentement de la victime est éclairé . Dans l’article la correctionnalisation, la négation d’un crime (le viol est-il toujours un crime) il était déjà question de cet accord, de la victime, qui serait le garde fou mis en place par le législateur. Inutile de rappeler que pour obtenir cet accord , le juge souvent appuyé par l’avocat de la victime fait peur  en attirant l’attention sur l’horrible Cour d’Assises qui serait justement horriblement difficile à supporter. Déjà le doute était permis, comment la victime traumatisée pouvait- elle donner un accord valable. Comment …

Le parcours des victimes

En façade, les familles semblent unies et irréprochables. Le lieu qui protège devient celui du danger. La famille est une menace. Deux tiers des violences sexuelles ont lieu dans les familles. Ça commence par un regard.