« Un flagrant délit de disqualification de la parole des enfants »

Tribune Par Tribune collective Publié le 04/11/2021 à 15:36 Des pédopsychiatres, psychiatres et avocats réagissent à une tribune publiée lundi 4 novembre sur le site de « Marianne » par Paul Bensussan et Delphine Provence , dans laquelle ces derniers, psychiatre et avocat, revenaient sur le syndrome d’aliénation parentale et écrivaient que « prendre au sérieux la parole de l’enfant ne devait pas être synonyme de la prendre à la lettre ». On est impressionnés par la quantité d’informations omises dans cette tribune, omissions volontaires car il est impossible que les auteurs, en particulier le docteur Bensussan, ignorent les éléments suivants. Rappelons tout d’abord que le fondateur du terme de…

COMMISSION INCESTE : mission, membres

Le 1er août 2020 Adrien Taquet Secrétaire d’Etat à l’Enfance et aux Familles,  annoncait la création d’une nouvelle instance, sur le modèle de la Commission Sauvé mise en place par l’Église catholique, chargée d’enquêter sur la pédocriminalité et l’inceste . « L’inceste est le dernier des tabous », déclarait-il. Cette Commission, installée le 11 mars 2021 , délivrera son rapport après un travail de 2 ans. Commission indépendante inceste et violences sexuelles faites aux enfants (CIIVISE)

L’affaire Matzneff est-elle si loin de nous ?

Tribune du Collectif signée par 130 personnalités et associations L’auteur, aujourd’hui dénoncé par Vanessa Springora dans son livre Le consentement et pour lequel la justice a ouvert une enquête préliminaire pour « viols sur mineur » n’a jamais caché ses pratiques pédocriminelles qu’il vantait dans ses écrits. Il a même reçu en 2013 le prix Renaudot. A cette période pourtant, nombre de professionnels de la protection de l’enfance et d’associations s’étaient insurgés. Aujourd’hui, ceux qui l’avaient alors soutenu sans faille se justifient en invoquant « l’époque ». Mais 2013, c’est hier, ce n’est pas il y a quarante ans et ces années 1970 qui…

La créativité réparatrice

Dans l’introduction de son livre Le Corps n’oublie rien, le psychiatre Bessel Van der Kolk écrit « Il n’est guère besoin d’être soldat, ni de visiter un camp de réfugiés au Congo ou en Syrie, pour être confronté au traumatisme. Tout un chacun est concerné, ses amis, sa famille, ses voisins. » Le traumatisme survient lorsque nous sommes confrontés à des situations accablantes qui dépassent notre capacité à faire face ou à traiter les émotions qu’elles génèrent. Habituellement, les souvenirs sont stockés dans ce qu’on appelle la mémoire déclarative (la mémoire des choses dont on a conscience de se souvenir, et que l’on peut…

Nous réclamons l’imprescriptibilité

Par Collectif à l’initiative de httpss://moiaussiamnesie.fr/ Tribune. Nous avions 4 ans, 5 ans, 10 ans, 12 ans, voire, parfois, moins de 1 an… Nos petits cerveaux ont occulté l’horreur des viols ou des agressions sexuelles. Parfois pour des dizaines d’années à cause d’une amnésie traumatique. D’autres se sont protégés par le déni, se sont tus par terreur, impuissance, honte, culpabilité, souvent reclus dans un huis clos familial étouffant où évoluaient nos agresseurs, père, mère, grand-père, grand-mère, oncles, tantes… incestueux tout-puissants. Les années ont passé. Nous sommes devenus des adolescents à part et en souffrance. Certains se sont privés de nourriture ou…

TRIBUNE. « Loi Schiappa, la protection de l’enfance en berne »

 LE MONDE A TRAVERS UN REGARD  le JDD 13h57 , le 19 août 2018, modifié à 11h38 , le 20 août 2018  Les co-auteurs de cette tribune sont Muriel Salmona ,Stephany Lamy ,Lyes Louffok, Madeline DaSilva,  Azur Schmitt et Mie Kohiyama  100 signataires, associations, auteurs, militants et médecins dénoncent le « vide » de la récente loi contre les violences sexuelles et sexistes. Ils critiquent également la communication du secrétariat d’Etat de Marlène Schiappa. Le Parlement a approuvé le 1er août, par un ultime vote de l’Assemblée, le projet de loi contre les violences sexistes et sexuelles qui avait fait l’objet d’un accord…

Loi contre les violences sexistes et sexuelles : les associations dénoncent un « machine-arrière toute »

 18h04 , le 1 août 2018, modifié à 18h15 , le 1 août 2018 La dernière version de la loi contre les violences sexistes et sexuelles devrait être adoptée mercredi au grand dam des associations de défense de victimes, qui se disent déçues par le texte. C’est un texte qui fait l’unanimité chez les associations de droit de la femme et de l’enfant, mais contre lui. Le projet de loi « renforçant la lutte contre les violences sexuelles et sexistes » portée par Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat de l’égalité entre les femmes et les hommes devrait être définitivement adopté mercredi soir. Après des mois de…

MANIFESTE CONTRE L’IMPUNITÉ  DES CRIMES SEXUELS

Dre Muriel Salmona, présidente de l’association Mémoire Traumatique et Victimologie https://www.memoiretraumatique.org drmsalmona@gmail.com Paris, le 20 octobre 2017 NOUS RÉCLAMONS UN PLAN NATIONAL AVEC UN ENSEMBLEDE 8 MESURES URGENTES À METTRE EN ŒUVRE POUR LUTTER CONTRE L’IMPUNITÉ ET POUR MIEUX PROTÉGER ET RESPECTER LES DROITS DES VICTIMES DE CRIMES ET DE DÉLITS SEXUELS Pour signer le Manifeste de l’association Mémoire Traumatique et Victimologie cliquez ICI 29 associations sont co-signataires et la pétition de soutien a recueilli plus de 66 100 signatures Le Manifeste contre l’impunité des crimes sexuels a été lancé et présenté par la Dre Muriel Salmona, le vendredi 20 octobre de 10…

Pas qu’aux autres…

Cela n’arrive pas qu’aux autres 

Selon le Conseil de l’Europe 1 enfant sur 5 en Europe est victime de violences sexuelles

« Les violences sexuelles à l’égard des enfants peuvent se manifester sous de nombreuses formes : inceste, pornographie, prostitution, traite, corruption, sollicitation par le biais d’Internet et agressions par les pairs. »

 

La victime ne connait pas son agresseur   1 fois sur 10 environ seulement.

Sensibilisez vos enfants  aux   dangers que représente l’anonymat sur les réseaux sociaux, tchat ou forum. N’hésitez pas à contrôler leurs activités sur internet.

httpss://www.youtube.com/watch?v=Jy3v1ex8FsA

Savoir  qu’un   fait partie de l’entourage de sa victime  8 à  9 fois sur 10  

 Prendre la mesure du problême c’est  commencer à combattre !