France-Soir : Je ne pardonnerai jamais

Sandrine Apers a subi des agressions sexuelles répétées durant son enfance. Elle raconte la honte, le silence, la reconstruction. Un témoignage difficile et bouleversant. France-Soir : Vous souvenez-vous de la » première fois » ? Sandrine Apers : J’avais 5 ans. C’était lors d’une réunion de famille. Je jouais dehors avec les autres enfants quand un de mes oncles, alors âgé de seize ans, m’a entrainée à l’écart, derrière une voiture, pour me dire « un secret ». Il m’a demandé de me pencher et, derrière moi, a glissé sa main dans ma culotte. Le temps s’est arrêté. j’étais emplie d’effroi, de surprise. Je…

Lire la suite

Le Parisien : « Mes enfants, c’est ma plus grande fierté »

« Mes enfants, c’est ma plus grande fierté » Sandrine abusée par un oncle à 5 ans a deux fils. Le même cauchemar est venu la hanter, à plusieurs années d’intervalle. Ce genre de cauchemar où l’on hurle et où aucun son ne s’échappe, où vos pieds sont des enclumes, où votre coeur va éclater. « Je vois quelqu’un qui viole mes fils, décrit Sandrine d’une voix blanche. Je sais que c’est un membre de ma famille et je suis impuissante. » Cette jeune femme de 34 ans a fini par comprendre : chaque fois, ces années là, l’un ou l’autre de ses fils…

Lire la suite