Protéger les enfants des violences sexuelles est un impératif

7 arguments pour que la minorité de 15 ans, ou de 18 ans en cas d’inceste,

d’acte commis par un adulte ayant autorité, et de handicap mental

ou neurodéveloppemental tel que l’autisme chez la victime,
soit constitutive d’un viol ou d’une agression sexuelle

avec une présomption irréfragable d’absence de consentement.

avant 15 ans un enfant n’est jamais consentant à des actes sexuels avec un adulte

Dre Muriel Salmona, psychiatre,
Paris, le 20 janvier 2018

 

Les commentaires sont clos.