Mon premier groupe de parole

Le 16 février dernier, j’ai participé pour la 1ère fois de ma vie, à un groupe de parole. J’ai été accueillie par Sonia qui les organise à Paris (avec Ingrid).Je ne vous cache pas que pour la 1ère fois… heureusement que j’étais avec mon fils, ça m’a donné plus de forces pour pouvoir participer car j’avais une certaine appréhension de qui j’allais rencontrer et comment allait se passer ce groupe de parole.

J’ai été accueillie par Sonia (que j’avais eu au téléphone quelque temps avant, afin de nous connaître un peu) comme si elle était une Amie et ça réchauffe le cœur.

Chaque moment de groupe de parole, un thème est donné et chacun son tour, on a un temps pour parler (de soi)… écouter les autres m’a beaucoup apporté et m’apporte encore. Se confier devant les autres… on a parfois la boule au ventre… le souffle un peu coupé (les larmes aux bords des yeux ou bien on peut pleurer)… mais quand on a enfin réussi à pouvoir parler et placer des mots sur nos maux, on a un certain soulagement ; ça fait du bien à l’âme !

Dans ce groupe de parole, pas de thérapeute présent… que des victimes (des survivant(e)s) ou des victimes collatérales (ce que je suis en tant que maman de victime)… donc, pas de jugement car c’est un lieu d’accueil, d’écoute réciproque, d’échange, de partage, d’Amitié.Lorsque je sors d’un de ces moments… je ressens une certaine nostalgie de ne pas avoir encore plus de temps, avec toutes ces personnes rencontrées… mais chacun repart vers sa vie, ses obligations professionnelles et/ou familiales… on sait qu’on se retrouvera lors d’un prochain rendez-vous. Un Grand MERCI aux personnes comme Sonia ou Ingrid, bénévoles et qui encadrent ces temps de parole… elles sont comme nous, sur un pied d’égalité et elles se racontent, comme nous nous racontons devant les autres… j’apprends des tas de choses à chaque fois, qui pourront me servir et me donner du courage pour l’avenir… quand je parle de moi, je donne aussi aux autres, dans un certain sens et peut-être que ma présence pour certain(e)s amène à donner l’impression que tous les êtres humains ne sont pas malhonnêtes (ou toxiques) car je sais combien il est parfois difficile de refaire confiance aux autres, quand on a été trahi… dans sa vie ou bien dans son intimité !

Parler, ça libère l’esprit (le cœur et l’âme), on peut se rendre compte qu’on est plus seul(e)s) et c’est si important, pour aller mieux… les thèmes abordés amènent à se questionner, à écouter les autres et leur vécu et cela sans aucun jugement, ce qui est important également car dans la société où l’on vit, on est sans cesse jugé par les autres !

Ces lieux de parole sont sécurisants. Quand dans sa famille ou ailleurs, il nous semble impossible de pouvoir “parler”, ces lieux sont notre seule bouée pour pouvoir le faire.Personnellement, dans ce lieu de parole, j’ai pu dire à haute voix, bien des choses que j’ai pu garder… trop longtemps et je me suis rendu compte que même des personnes qui ne peuvent pas parler… prennent la parole à un moment ; on se donne tous et toutes, de la force ! On se soutient mutuellement.

Les thèmes permettent de parler de nos souffrances et les réflexions ou analyses du vécu de tous et toutes, permettent aussi de trouver des solutions afin de “dépasser” des moments où l’on se sent seul(e)s)…

Participer au groupe de parole, redonne l’estime de soi et l’énergie pour continuer sa Vie car nous avons d’autres pistes qui seront utiles pour garder le cap. Le groupe de parole, ça permet aussi de déposer son passé, devant soi… de contourner ce passé… pour enfin regarder l’avenir, avec le cœur rempli d’Espoir en des jours meilleurs. Comme me l’a écrit récemment et si justement une Amie ; je vous souhaite à tous et toutes, plein de bonnes et belles choses dans la vie, des éclats de rire, de l’amour et de la santé.Merci à Sonia et Ingrid pour leur gentillesse, leur implication et sans parler du Temps qu’elles nous donnent à chaque fois afin de nous écouter ; c’est beaucoup d’Amour pour les autres, ce Temps

Izabel du Groupe de parole à Paris (Le Monde A Travers Un Regard)

<

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *