Indifférence… Les Poèmes d’Opale

Publié le 15 février 2014 par Opale   Si tu savais dans quelle souffrance Me replonge ton indifférence Toujours le même numéro Celui de ton silence radio . Un jour j’ai osé t’accuser De m’avoir longtemps abusé J’ai pris ma force et mon courage A défaut d’une quelconque rage Mais pour toi tout est oublié Tu vis comme si de rien n’était Même quand tu reçois le papier Te prév’nant d’un futur procès . Je le savais, j’en étais sûre Et pourtant c’est encore si dur De voir à quel point tu t’en fous De ce passé lourd entre nous. Tu es passé…

Lire la suite

Vivre avec toi. Les Poèmes d’Opale

Publié le 26 avril 2017 par Opale   Il me faut vivre avec toi Même toute blessée , même de guingois Simplement vivre avec toi Pas malgré toi , pas contre toi  Vivre avec toi  Avec ce froid dessous tes doigts  Vivre avec toi  Te réchauffer de toute ma voix Il me faut vivre avec toi  Même si bancale , si animale  Vivre avec toi  T’apprivoiser , te dire la joie Vivre avec toi  Parce qu’on est une , que tu es moi Il me faut vivre avec toi Sans te cacher , sans te hurler Uniquement vivre avec toi  Même apeurée…

Lire la suite

Nuits d’orage

Je me couche comme chaque soir Dans ces draps abandonnés Les foudres éclairent la nuit noire Ma peine s’en vient me retrouver J’ouvre mes volets de bois Et allume une bougie A quoi bon garder la foi Quand le dernier des rêves a fui? Et les gouttes sur ma fenêtre Coulent ici comme sur mes joues De vaines larmes qui s’entêtent Au milieu de ces nuits floues Je m’adonne à l’Insomnie Et allume un brin d’encens L’hypnose de fumées s’ensuit Il pleut sur ma vie tout l’temps. Minuit sonne la Cloquante Dans la vitre lacérée Je m’entaille et je contemple…

Lire la suite

Petite fille

Une petite fille grandit Avec son cœur rempli de haine et de peur Elle grandit toute seule Avec son âme fendue Un grand malheur l’a frappée Souillés son âme et son corps Grandir pour elle ne veut plus rien dire Jamais, plus jamais elle ne sera… Une petite fille La petite fille est devenue grande Mais elle n’oublie pas Elle vit avec cette haine, se barricade Elle expurge par l’écriture Cette petite fille c’est moi Qui lutte tous les jours Contre la haine au fond de son cœur En s’inventant sa vie. En vivant ses inventions…   Anna.

Lire la suite