Martine marche pour les enfants victimes de prédateurs sexuels

1000 kms  en solitaire pour les enfants   victimes de violences sexuelles

 

 

Des nouvelles  fraiches de Martine

Lorient. En marche à travers la Bretagne contre la pédophilie

Martine Barosco Le Luc, 71 ans, n'était pas forcément une pro de la rando.
Martine Barosco Le Luc, 71 ans, n’était pas forcément une pro de la rando. | OUEST-FRANCE

Martine Barosco-Le Luc, 71 ans, est partie le 1er septembre de Morlaix (Finistère) pour une grande boucle 1 000 kilomètres à travers la Bretagne. Son but ? Soutenir les victimes de la pédophilie.

Elle est partie le 1er septembre de Morlaix (Finistère), pour une grande boucle de 1 000 kilomètres à travers la Bretagne. Martine Barosco-Le Luc, 71 ans, n’était pas spécialement une pro de la rando. La voilà devenue, après avoir effectué les deux tiers de son périple, une marcheuse aguerrie. Son sac de 15 kg sur le dos. Chaque jour entre 20 à 30 kilomètres à travers les sentiers. Avec des escales chez l’habitant ou en chambres d’hôte.

Au fil du chemin, elle raconte avoir fait des « rencontres sensationnelles » et avoir porté ici et là son message « de soutien aux victimes de la pédophilie ». Histoire, dit-elle, d’ « éveiller les consciences. Je ne voulais pas marcher pour rien. Je voulais servir une cause ». La retraitée est arrivée à Lorient lundi 1er octobre. Elle en est repartie le lendemain en direction de Quimperlé (Finistère)…

 

Mon tour de Bretagne en solitaire, je vais essayer de le faire pour la bonne cause, faire connaître la souffrance des enfants qui ont été les proies des prédateurs sexuels et pour dénoncer la prescription dont bénéficient les pédophiles, pour essayer de faire bouger les consciences… Mais que c’est dur de reprendre la randonnée matinale avec la charge de 10kg sur le dos pour l’entraînement afin d’essayer de réussir mon Tro Breizh de la Bretagne unifiée avec Rennes, Nantes et Brest, non mon projet n’est pas gagné, il se mérite… Certains de mes hébergements se précise à Paimpol, ma copine m’a dit OK, pour Tréguier ça devrait être bon avec le frère d’une copine, Plestin les grèves qui sera ma 1ère étape je dois redemander à une copine qui était d’accord en juin, reste encore Lannion et Plouha, pour cette dernière étape j’ai un numéro de téléphone d’un camarade que je n’ai pas vu depuis 40ans…Binic, il faut que je trouve, pour Trégueux, à côté de St Brieuc c’est bon… Reste encore à trouver un hébergement gratuit au Val André ou Erquy…. Pour St Jacut de la Mer, mon Irlandais préféré Philip Campion m’a dit OK et pareil pour Rennes ou il réside j’ai de la chance… Reste St Malo, Dol de Bretagne , et entre Dol et Rennes je n’ai rien, donc si vous connaissez quelqu’un, faites moi signe…. Après Rennes j’ai la fille d’une amie qui m’héberge à Bain de Bretagne ensuite rien jusqu’à Nantes, dans cette dernière ville, j’ai une copine qui m’a dit OK, reste sur la route entre Nantes et Lorient, Vannes et le reste je n’ai toujours rien…… Donc si vous connaissez du monde qui veut héberger un pèlerine solitaire faites-moi signe…