Prescription du préjudice corporel

Cour de cassation 7 juillet 2022 Le préjudice, dont se prévaut la personne victime d’agression sexuelle constitue un préjudice corporel. La prescription court à compter de la consolidation de l’état de la victime. Texte de la décision Commentaire de la décision : Post Views: 410