Moi, 8 ans prostituée

Mon grand-père a abusé de moi, je crois par tous les moyens possibles. Apparemment, la vieillesse n’arrête rien. Il a profité du corps de cette petite fille pour satisfaire ses besoins, puis, comme si cela ne lui suffisait pas, il offrait mon corps à d’autres pour de l’argent… Beaucoup de choses me sont remontées à la gueule à la naissance de ma première fille, ça a été terrible, j’ai été hospitalisée 3 semaines et je suis sortie contre avis médical. Je suis borderline, une maladie horrible pour moi ainsi que pour mes proches… En ce moment, des choses me remontent…

Lire la suite

Mon Invisibilité…

Le sentiment de honte et de culpabilité… je l’ai ressenti très fortement toute petite. Parce que j’ai grandit dans une famille très maltraitante, mon père était alcoolique et très violent. Ma mère me rejetait complètement, elle ne voulait pas s’occuper de moi. Rien qu’ en dehors de l’inceste, j’avais la sensation de ne pas exister, et d’être invisible, ça rejoint un peu le fait de ne pas avoir le droit de vivre, j’avais l’impression d’avoir toutes les tares toute petite et que je n’étais pas aimable, je n’étais pas importante, j’ai un petit frère qui a un an de moins…

Lire la suite

Les conséquences d’un homme victime d’inceste maintenant devenue « adulte ».

Abusé sexuellement et battu de l’âge de 5 ans à l’âge de 11 ans par le grand-père paternel, handicapé moteur, violeur en série avant son handicap, et pédophile aux nombreuses victimes (tous les petits enfants de la famille ainsi que les enfants en « visite » avec leurs parents), je vais à présent vers ma quarantième année. Depuis ma sortie du déni et la réminiscence de ces années noires en 2006, les souvenirs détaillés (images, sons, sensations physiques, odeurs) ont refait surface violemment au cours de cette année là. Les souvenirs se présentent encore à présent, de jour comme de…

Lire la suite

L’automutilation, souffrir pour se purifier…

Je me souviens très bien des premières fois où j’ai commencé à me couper avec de petites lames de rasoir et à me piquer avec des aiguilles à coudre. Même si j’avais l’impression de ne pas être là je me rappelle combien j’étais concentrée pour me faire du mal sans prendre le risque de me tuer et aussi combien de fois seule le soir dans ma chambre, avec ma musique je cherchais la force de me mettre un coup fatal pour en finir. Ces blessures sont quasiment restées toujours invisibles aux yeux de tous, comme moi, comme tout ce que…

Lire la suite

Je m’appelle Elo…

Je m’appelle Élodie , j’ai 23ans , Je vais mettre une partie de mon histoire , pas tout, car je peux pas encore dire les choses qui m’ont vraiment fait plus de mal et que j’ en ai encore HONTE et bien sur PEUR. J’ai été adopté a l’age de 4ans car en Pologne on ma retiré de mes parents pour mauvais traitements ( battus et malnutritions) , j’ai vécu a l’orphelinat durant toute ma petite enfance jusqu’à 4ans. Chez mes parents adoptifs j’ai vécu une enfance heureuse, (malgré mon parcours déjà difficile) , je souriais tous le temps ,…

Lire la suite