Au moment de l’affaire Dutroux

À quel moment je suis sortie du déni ? A 38 ans, c’était au moment de l’affaire Dutroux, il y a eu pas mal d’articles qui ont décrit le prédateur sexuel et dans un article, dans la description de ce prédateur j’ai vu mon oncle et là, je me suis dit « oui, oui, c’est bien à moi que c’est arrivé, oui, c’est bien ça ! » et j’ai recollé les deux parties qui existaient en moi et que je ne voyais pas en fait. Les conséquences positives immédiates il n’y en a pas eu et à ce jour, j’ai 51 ans, je dirais…

Lire la suite

La pornographie dans mon enfance

Je viens à vous pour vous apporter mon témoignage en tant qu’ancienne victime d’inceste et d’actes pédophiles, et proche de victimes (2 cousines). J’ai été outrée en lisant l’article qui paraissait dans le « France Soir » intitulé « Du porno pour diminuer le nombre de viol » Comment peut-on dire, voir être affirmatif que la pornographie peut diminuer, voir empêcher un viol ? C’est aberrant de lire de telles absurdités, de telles ignominies, c’est immonde. J’ai grandi dans un milieu où les mœurs étaient légères, des échanges lors des soirées, projections de films pornographiques avec des amis finissant en partouzes. J’ai le souvenir lorsque…

Lire la suite

c’était le héros de la famille

Je suis partie très tôt de la maison, je suis partie à dix-sept ans parce que je ne supportais plus cette cellule familiale , qui me faisait passer sans arrêt pour une folle, parce que tout ce que je disais c’était des mensonges, vu que je m’automutilais forcément, c’était signe que je n’étais pas bien, pas équilibrée, parfois, je ne mangeais pas, c’était pareil, dès que je faisais une colère… j’étais la folle de la famille qui dérangeait un peu tout le monde, donc, je suis vite partie. J’ai renoué un peu plus tard des relations avec mes parents et…

Lire la suite

Je cherchais à me faire du mal

La sexualité a été découverte par l’inceste, les images pornos, les films pornos… Après l’inceste, le sexe était une vraie obsession. C’était hallucinant. Je ne pensais qu’à ça, constamment, à chaque minute… Petit, lorsque j’étais à la garde de ma mère, je l’ai souvent vue et entendue avoir des relations sexuelles avec ses divers amants. Quand arriva la cinquième, la cata. Je commençai à avoir des désirs sexuels. Avec ce que j’ai vécu, je ne savais pas vers quoi m’orienter. Le pensionnat n’étant pas mixte. Il y eu quelques attouchements avec des camarades de classes. Je savais que ce n’était…

Lire la suite

Une sainte femme

Pendant mon enfance, j’ai passé toutes mes vacances chez la sœur de ma mère. A 6 ans, elle  m’a envoyée dans le lit de son mari, mon oncle. Il m’a « touchée » puis violée jusqu’à environ 10 ans. Par ailleurs, jusqu’à 8 ans j’ai vécu chez ma grand-mère maternelle. Cette « sainte femme », c’est ainsi que tout le monde la désignait, s’est cru obligée de  nous «  purger » régulièrement, ma cousine et moi, en nous administrant des lavements sous le regard de mon grand-père (lui a violé ma cousine!)

Lire la suite

C’est peut-être le prix à payer pour être aimée

Marie est élevée par ses grands-parents, à la campagne, dans une famille catholique -pratiquante. Sa grand-mère est une « maîtresse femme », une femme de pouvoir et son grand-père, un époux soumis. Ils s’occuperont d’elle jusqu’à ses huit ans ainsi qu’une de ses cousines dont les parents ont divorcé. Pour les vacances, les deux fillettes sont accueillies par l’oncle et la tante. Marie et sa cousine seront agressées chez leurs grands-parents où elles subiront des lavements à répétition. Marie se souvient de la honte ressentie lorsque son agresseur lui infligeait ces traitements sous le regard d’un complice – qui violera…

Lire la suite

j’ai toujours eu la phobie des enfants

A titre personnel j’ai toujours eu la phobie des enfants. J’ai toujours été très mal à l’aise. Ça a commencé avec ma petite soeur. Je n’osais pas l’approcher, ni la toucher. A l’époque je ne comprenais pas pourquoi. Je pensais que c’était dû à sa fragilité, sa petitesse. Je me méfiais de son comportement. Je pensais que le mien vis à vis d’elle était normal. A mon adolescence, ce fut encore pire. J’évitais littéralement tout ce qui pouvait ressembler de près ou de loin à un enfant. Par exemple, croiser un enfant dans la rue me donnait un sentiment de…

Lire la suite

Maman Zorro

D’abord je me suis dit jamais d’enfant! Pas dans ce monde et je ne suis pas capable. Et puis, j’ai rencontré le père de mon fils et pour lui j’ai accepté d’avoir un enfant. Il y a 24 ans. J’ai rêvé de cet enfant mais lorsque j’ai su que j’étais enceinte, j’ai paniqué et je me suis scarifié. J’étais effondrée parce que tout le monde pouvait voir que j’avais « péché » (j’avais 26 ans et je vivais avec le père de mon fils!) Je voulais cet enfant mais je ne voulais pas être enceinte, je ne voulais pas que mon intimité…

Lire la suite

Témoignage de Caroline

J’ai très tôt eu le désir d’avoir des enfants. Avoir un petit être que je pourrais aimer, et un petit être qui m’aimerais juste parce que je suis sa maman. J’ai rencontré mon mari en 2000, nous nous sommes mis en ménage très vite. Nous avons désiré des enfants très vite. Six mois après notre rencontre, nous décidions que j’arrête la pilule. Mais l’attente à été long. Bien avant que j’arrête la pilule je présentais ma crainte à mon mari. Je pressentais que le fruit de notre amour ne viendrait pas aussi facilement que les autres couples de notre entourage….

Lire la suite

Difficulté d’être mère

J’ai 34 ans, j’ai été victime de l’inceste de 5 à 12 ans. Je suis maman de deux petits garçons qui ont 9 et 13 ans. J’ai été enceinte pour la première fois à 19 ans. Sortant de la rue et de la toxicomanie et étant en reconstruction, j’ai été effrayée par cette grossesse inattendue…je ne me sentais pas capable de m’occuper de qui que ce soit, ni de moi-même et encore moins d’un enfant. Mais grâce au soutien de proches, je l’ai gardé, j’en suis aujourd’hui très heureuse. Les premiers examens gynécologiques ont été un calvaire : me déshabiller, enlever…

Lire la suite