Groupe de parole : la confiance

* Tous les prénoms ont été changés afin de respecter l’anonymat des participant-es. Jeanne : Moi, c’est Jeanne, j’ai 31 ans, je suis mariée, j’ai 3 enfants, j’ai subi l’inceste à l’âge de 5 ans jusqu’à l’âge de 7 ans. Émilie : Émilie, survivante de l’inceste de 5 à 12 ans par mon oncle maternel. 35 ans, toutes mes dents… Sarah : Sarah, survivante de l’inceste, j’ai vécu l’inceste de l’âge de 9 ans à 17/18 ans et je suis bénévole au sein de l’association et j’ai 56 ans. Sofia : Sofia, j’ai été incestée à l’âge de 7 ans…

Lire la suite

Gratuité des soins

Les soins consécutifs aux sévices sexuels subis dans l’enfance   sont pris en charge  sans participation financière de l’assuré(e) (article L 160-14-15° du code de la sécurité sociale) Les remboursements   concernent   les actes remboursables par l’Assurance Maladie. Afin de bénéficier de la prise en charge à 100%, un protocole de soins doit être rédigé par le médecin traitant. https://www.ameli.fr/sites/default/files/formualires/213/s3501.pdf  C’est le médecin conseil de l’Assurance Maladie qui, après concertation avec le médecin traitant, validera les différentes modalités de cette exonération.  Toutes les conséquences liées au traumatisme, y compris  les conséquences physiques sont concernées. Les consultations chez un psychologue libéral ,ne sont…

Lire la suite

Avis sur le groupe de Paris

J’ai beaucoup aimé votre façon d’organiser la parole de chacun afin de nous laisser la liberté de nous exprimer sans avoir peur d’être jugé ou contesté par les autres. Le fait que chacun s’exprime comme il le sent a rendu chaque parole authentique et sensible. J’ai trouvé qu’un groupe de parole est utile pour les personnes ayant subi plus ou moins les mêmes actes car on se rend compte que les conséquences sont assez similaires. Les bienfaits de ce groupe de parole est que l’on se sent identifié, moins seul, même soutenu. On ressort de ce groupe avec une bonne…

Lire la suite

les secrets

J’ai été violé à 3 ans par un cousin d’une quinzaine d’années, puis victime de pédophilie, par un prêtre et par un responsable d’école, entre 10 et  13 ans. Je n’en ai parlé qu’à 48 ans. Mon silence si long, mon épouse l’a vécu comme une trahison. Elle m’a reproché d’avoir gardé le silence si longtemps, disant que je ne lui avais pas fait confiance. Elle m’a reproché aussi d’avoir foutu la m… en parlant. Elle m’a également reproché d’être « faible »… Bref, elle a divorcé après 18 ans de vie commune. J’ai été tellement blessé par ce divorce…

Lire la suite

Groupe de parole : les relations familiales

* Tous les prénoms ont été changés afin de respecter l’anonymat des participant-es. Émilie: Moi, c’est Émilie, 35 ans, survivante de l’inceste de 5 à 12 ans par un oncle maternel et bénévole dans l’association. Sarah : Moi, c’est Sarah, 56 ans ½ , survivante de l’inceste de l’âge de 9 ans à 17/18 ans, bénévole dans l’association et espérant que l’association progresse, progresse et qu’enfin on tue ce fléau qu’est l’inceste. Sofia : Moi, c’est Sofia, 53 ans et j’ai été incestée à l’âge de 7 ans par l’un de mes frères. Arnaud : Arnaud, 36 ans, victime d’inceste…

Lire la suite

Pour moi c’était impensable, ce n’était pas du tout incroyable

Je suis aussi mère de 2 fils qui ont été agressés dans des situations qui étaient différentes parce qu’au moment des révélations, quand ils avaient 28 et 24 ans, j’ai donc découvert ça une nuit et il y en avait un, on s’est renseigné presque tout de suite, l’aîné était prescrit et le cadet n’était pas prescrit mais pas prêt à porter plainte et mon fils aîné m’a expliqué qu’il savait que j’étais au courant, qu’il en était sûr parce que j’étais dans la pièce à côté quand il l’avait dit à son père. Le problème c’est que j’étais dans…

Lire la suite

Nuits d’orage

Je me couche comme chaque soir Dans ces draps abandonnés Les foudres éclairent la nuit noire Ma peine s’en vient me retrouver J’ouvre mes volets de bois Et allume une bougie A quoi bon garder la foi Quand le dernier des rêves a fui? Et les gouttes sur ma fenêtre Coulent ici comme sur mes joues De vaines larmes qui s’entêtent Au milieu de ces nuits floues Je m’adonne à l’Insomnie Et allume un brin d’encens L’hypnose de fumées s’ensuit Il pleut sur ma vie tout l’temps. Minuit sonne la Cloquante Dans la vitre lacérée Je m’entaille et je contemple…

Lire la suite

Groupe de parole : la sexualité

* Tous les prénoms ont été changés afin de respecter l’anonymat des participant-es. Émilie : Moi, je suis Émilie, ancienne victime d’inceste de 5 à 12 ans par mon oncle maternel, bénévole de l’association, 35 ans et 2 enfants. Marie : Bonjour, moi je suis Marie, victime d’inceste et de pédophilie depuis toute petite jusqu’à 19 ans, je suis mariée, j’ai 3 garçons, je suis bénévole dans l’association. Jennifer : Bonjour, moi je suis Jennifer, victime d’inceste d’un oncle de 5 à 7 ans, j’ai 31 ans, je suis mariée, j’ai 3 enfants. Iris : Moi c’est Iris, j’ai 51 ans,…

Lire la suite

J’ai maintenant la soixantaine, toujours choquée par mon vécu

Merci pour cette opportunité de pouvoir être enfin entendue. Il est vrai que pour moi il y a une accumulation de traumatismes. Puisque ma mère était maltraitante. Elle a commencé lorsque j’avais 1 an1/2. Mon père a eu des gestes incestueux lorsque j’avais 4 ans 1/2. Nous l’avions rejoint dans le pays où il faisait le « maintien de l’ordre » car il n’y avait pas de danger parait-il. Là, j’étais tellement en manque d’affection que j’aimais être sur ses genoux et m’endormir dans ses bras lorsque toute la famille était réunie à la cuisine. Mon frère et ma soeur plus grands…

Lire la suite

Ce jour-là, j’ai failli mettre fin à mes jours

Je suis un homme de 43 ans, abusé et violé à de multiple reprises par un homme à l’age de 7 ans qui a aussi abusé de ma soeur et de 4 autres enfants de l’époque. Toute ma vie, le souvenir de ce qui s’est passé m’a hanté, bien que ma situation de vie personnelle ait pu paraitre très « normale » (aux yeux de Mr Ruffo). Tout est remonté il y a peu, tout, l’horreur de l’agression, la honte, la violence, le dégoût, l’impression de n’être plus rien qu’un objet, un bout de viande… bref la banalité des conséquences classiques des…

Lire la suite