Ce psy en qui j’avais confiance…

Je suis suivie depuis février 2006 par le docteur S. qui est psychiatre comportementaliste à -Ajaccio.
J ai toujours eu un compagnon qui m a quittée au mois de novembre et j ai fait une tentative de suicide.
Ce monsieur la à commencé à me dire que cet homme n avait pas le droit de me faire l amour que lui était le seul homme de confiance que je pouvais compter sur lui qu’il serait toujours la pour moi .
Puis par la suite il a commencé à me caresser les cheveux j avais besoin d écoute d aide et je me laissais faire.
Puis dans deux séances il me met nue et me mesure les jambes le ventre les seins en me disant que c était pour voir si je n étais pas anorexique
Je ne disais rien.
Après par la suite il me dit que je le trouble et moi j avais besoin de soutien car j ai beaucoup de conflits dans ma famille et cela il le sait.
Cela c’est fait doucement il m a mise en confiance
Puis dans les autres séances il me dit que je le fais « bander » je peux dire que j en étais flattée car c’était le seul homme qui s intéressait à moi
Il se mettait derrière moi et faisait des attouchements.
Puis en février je lui fais une fellation dans son cabinet je ne sais pas comment j ai pu me laisser manipuler ainsi il me fait payer la séance il me dit aussi que cette relation doit rester secrète
Puis ensuite on fait l amour dans son cabinet je pensais cela à ce moment car la je sais qu’ il m avait préparé pour me faire croire que l on allait vivre une relation amoureuse.
Mais lui ne pensait qu’a son plaisir conscient de ce qu il fait inconscient des dégâts que cela me fait dans la tête, même la je suis en dépression
et cela continue ainsi fellations caresses passages à l actes jusqu’ au mois d avril. je lui parle de mon mal être par rapport à cette relation que c est pas une relation patient thérapeute pas une relation amoureuse qu elle définition on peut donner à cette relation et la il me répond que « c ‘est une relation humaine et spontanée pas dans la nocivité et la perversion » et me retourne la question « qu en pensez vous? » ,je ne réponds pas mais je lui dit que je lui en voudrais toute ma vie de m avoir fait payer les séances car je n ai jamais payer un homme pour faire l amour .et la il dit que ce n ‘est pas grave et je lui dit que cela fait penser à un inceste cette relation il ne répond pas
Lui il sait tout de moi rien de lui il connait mes faiblesses mes limites mes fragilités et il s en sert et s en sert
Confusion des langues
le dernier passage à l acte remonte au 17 avril 2009
la semaine suivante je me sens pas bien je lui tél à 8 heures du matin car dans ma tête tout est confus je ne sais plus si il est mon médecin mon amant et j attends
Qu’il me rappelle
Il me tél à 18 heures
et la j explose je lui dit qu’il y a abus de pouvoir et de confiance et qu’il est l homme le plus pervers que j ai rencontré et la il me répond par tél « c’est pas sur cela que l on doit travailler » je lui dit que je ne veux plus le voir
Ensuite viennent les idées suicidaires et je tél à SOS dépression tous les soirs qui m ont fait comprendre que ce n’est pas normal que je dois le signaler
Ils me soutiennent pendant 15 jours
La je décide de porter plainte c était cela ou je mourrais
Je vais donc à la police des mœurs et des mineurs à Ajaccio ou je suis auditionnée pendant au moins 30 heures.
Mercredi dernier le docteur S est mis en garde à vue et nie les faits
je suis confrontée à lui dans la nuit de jeudi et maintien mes déclarations
je lui réponds que j étais sous transfert transport et qu’ il a profité de son pouvoir et que c était lui le garant du cadre thérapeutique que ce n était pas à lui de les faire exploser
Il continue de nier
Mais reconnais des simulacres de relations sexuelles pour remonter ma libido car en tant que psychiatre comportementaliste il voulait m aider et que j avais mal compris.
Et la il est relâché et est témoin assisté.
Cela fait déjà 2 ans. Vendredi je suis convoquée j ai le juge d instruction pour une confrontation j ai peur.
Je sais qu’ ils ont retrouvé 5 autres victimes mais elles n osent pas porter plainte ce que je peux comprendre nous vivons en corse ou tout le monde se connait ou c’est très machiste ou la loi du silence est de rigueur nous sommes éduqués pour.
En plus ce Monsieur est franc maçon je ne sais pas si cela peut changer la donne au niveau justice .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *